Comment comprendre les dyslexiques ?

En tant que maman de deux enfants multi-dys, j’ai vécu la problématique de l’intérieur. Ma mission a été de les soutenir en développant des solutions efficaces. 

Être dyslexique est une souffrance que seule une personne « dys » peut réellement comprendre. C’est une souffrance qui s’étend aussi à la famille et à l’entourage car il y a beaucoup d’incompréhension et de sentiments d’injustice. 

Les troubles dys existent depuis la nuit des temps. Ce n’est plus un secret. 
Combien de personnages célèbres se sont révélés « DYS » : Léonard de Vinci, Michel-Ange, Galilée, Louis Pasteur, Albert Einstein, Mohammed Ali, Winston Churchill, Steven Spielberg, John Lennon, John F. Kennedy, Picasso, Walt Disney, Steve Jobs et Bill Gates….

N’est-ce pas étonnant de trouver des écrivains, des scientifiques, des présidents, des entrepreneurs et des artistes qui ont marqué l’humanité ?

Comment ont-ils réussi à surmonter leurs troubles « dys » et à se surpasser à des époques où il n’y avait pas de structures pédagogiques pour les soutenir ?

Combien d’entre eux ont été considérés comme des cancres à l’école ?

Et malgré cela, ils ont su développer, par eux-mêmes, des stratégies compensatoires qui leur ont permis de surmonter leurs dysfonctionnements et aussi de développer leur potentiel.

Tout cela est rassurant car cela signifie qu’il existe des solutions et que ces solutions sont en eux. C’est pourquoi malgré des années de soutien intensif, certains « dys » adultes continuent à souffrir de leurs troubles. Ils n’ont pas trouvé toutes les solutions qui leur conviennent. 

Le cerveau d’un « dys » serait comme des pièces de puzzles disséminées un peu partout. Ils n’arrivent pas à faire les liens et à trouver les bons emplacements pour chaque pièce. L’objectif est de récupérer chaque pièce dans un ordre précis et de la mettre à la bonne place au bon moment. 
Poser chaque pièce à un rythme choisi par la personne « dys » sans contrainte de temps ni de pression d’apprentissage. 
Une fois toutes les pièces déposées d’une manière structurée, logique et réfléchie, 
le puzzle est terminé. La personne dyslexique a réussi à comprendre tous les liens entre les différents éléments.

Il est complexe de comprendre une personne atteinte de ces troubles « dys » car souvent, elle-même, n’arrive pas à comprendre pourquoi elle ne fonctionne pas comme les autres. C’est une opportunité et un don dont elle n’a pas conscience. 
Le fait qu’elle doive tout le temps trouver des techniques pour s’en sortir la propulse vers un niveau supérieur.

Les « dys » sont souvent des personnes créatives et des grands penseurs. Ils vont plus loin dans l’analyse et dans la recherche de solutions. Ce sont des perles à chérir dans notre société car ils vont apporter une impulsion positive et du renouveau dans les dynamiques. 

Chez Benk, nous l’avons compris, les personnes souffrant de troubles dys ont une intelligence au-dessus de la moyenne. Malgré cela, ils ne savent pas comment utiliser cette intelligence, ils sont bloqués par un système scolaire qui les cantonne dans un moule et un programme d’apprentissage qui ne leur convient pas. 

Ils avancent à leur rythme et comprennent à leur manière. Nous ne pouvons pas les mettre dans des moules. Ils ont besoin d’une pédagogie adaptée à leurs propres difficultés et surtout de temps. Un temps précieux que la société actuelle offre de moins en moins.

Par des techniques d’apprentissage ciblées et adéquates en lien avec les difficultés propres à chacun, nous développons avec nos élèves « dys » des solutions qui leur conviennent afin d’ancrer les informations de manière durable.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *